Citation

Tel un électron libre

J’ai pu retrouver ce poème, que j’ai écris il y a quelques mois de ça. Oublié surement pour de bonnes raisons, mais je vais tout de même me décider à le partager avec vous ; histoire de combler par quelques vers mon absence.

Je suis un électron libre qui gravite sans point fixe.
Ne croyez pas que je sois incompris ; je ne suis qu’égoïste.
Je m’éloigne de mes astres en quête d’autres horizons.
Mais je reviens et illumine le ciel, toujours rattrapé par l’attraction.
Haut au dessus des autres je ne brille plus mais me consume.
Punition céleste pour avoir voulu côtoyer le divin ; ma vie se résume :
Une liberté sans avenir.

The Light Among Us – Artwork by Quentin Frémeaux (Copycat from Phillip Schumacher’s photo)

En passant

#DansTonFlux Ma grand mère, la crème fraiche et les RG. J’ai testé!

Depuis un bon moment maintenant, je m’inquiète sur la nouvelle loi du PJLRenseignement, ne cessant de rabâcher à mes amis de dire Non! Enfin comme ils peuvent hein 😉

« Mais c’est quoi le PJL machin-truc? » Oh craignez mortel votre simple ignorance. Si par malheur vous ne connaissez pas encore le PJL Renseignement, je vous convie fortement à coup de bâton magique à regarder cette vidéo. Vidéo qu’un ami à partager sur sa page FB :

Du coup j’ai tellement adoré que j’ai voulu la partager sur mon Teuteur et mon Boubouc, avec une citation de Coluche qui ne me revenait plus en tête. Je tape Coluche sur YouTube (vive le manque d’originalité pour un mozillien) et me regarde cinq bonnes minutes de sketch, sans tomber sur ce que je veux mais avec un bon fou rire. Je tape alors citation Coluche qui me fait arriver sans trop comprendre sur un album de musique nommé « Vaut mieux en rire que s’en foutre ». Intrigué je cherche sur Wikipedia, qui en annexe me renvoie à Dieudonné et me voilà en moins de deux clics propulsé sur des sites islamiques et anti-sionistes (oh c’est pas beau les amalgames)…

STOP : comportement suspect !

Bref, finalement comme qui disait Coluche :

Mais aussi d’autres que je tairai 😉

Journal numérique – Entrée #1 – La fibre numérique dans les veines

La fibre numérique dans les veines ou Le « moi je, moi je » et mes ambitions

Nota Bene : Pour mon cursus universitaire, il m’a été demandé d’écrire une synthèse sur une expérience extra-universitaire. J’ai décidé de partager cette synthèse avec vous 🙂

Lorsque l’on me pose la question : « Et que fais-tu dans la vie ? », il m’est souvent amené à justifier ma réponse face à l’étonnement de mon interlocuteur. Vous demandez-vous sûrement, à votre tour, qu’elle est donc ma réponse ? Rien de bien incroyable mais semble-t-il assez peu commun. Je suis en effet étudiant en Histoire en troisième année de licence, Représentant Mozilla – communicant pour Firefox OS, infographiste à mes heures perdues – ayant déjà publié un jeu vidéo indépendant avec des amis, et en cours de reconversion vers des études en ingénierie informatique à l’école 42 l’année prochaine.

« Indécis ? »

Dit-on, puisque pour un certain consensus âgé de plus de 35 ans (m’a-t-il été donné de constater), il ne paraît pas évident de lier la poussière des livres avec la fibre numérique ; l’analyse littéraire avec l’étude empirique scientifique ; ou les nouvelles technologies avec l’archéologie. Ce sont pourtant tant de choses qui me passionnent et qui prennent sens.

Si aujourd’hui je devais justifier mon choix, je me contenterais sûrement d’énoncer une anecdote à propos d’inuits, de spiritualité chamanique liant la Terre et le Ciel, et d’un jeu vidéo à visée historique nommé « Never Alone ». Qu’est-ce qui lie donc tout ces éléments – c’est pour moi la création artistique, l’échange et la transmission. Une volonté qui me guide depuis tout petit à devenir acteur de mon présent grâce à un échange permanent entre soi et l’héritage du passée.

Bien que tout ceci n’est que théorique et peu appliqué à ce que je fais réellement, laissez-moi donc présenter mes différentes activités ; je ne vous parlerais ici que de mon expérience en tant que contributeur Mozilla.

Être responsable et responsabiliser

Mon travail de bénévole chez Mozilla en tant que Remo m’a permis d’enrichir mon expérience professionnelle et humaine, d’autant plus que je dois faire face à certaines responsabilités.

J’ai en effet signé un contrat en Janvier dernier, m’identifiant comme Représentant Mozilla (Remo) de ma communauté française parmi d’autres et engageant l’image de Mozilla à travers les actions que j’entreprends au nom de la Fondation. Mais cela fait depuis 2 ans que je suis un contributeur actif de la communauté francophone.

J’ai ainsi organisé divers événements grand-public et communautaires dans les locaux ou bureaux de Mozilla à Paris – un cadre de travail idyllique puisque les locaux sont situés sur les Grands Boulevards et sont au cœur d’une bâtisse enregistrée au Patrimoine Français.

J’ai aussi participé à l’écriture d’articles pour le groupe de communication Firefox OS que j’ai animé et géré avec d’autres Mozilliens de Septembre 2014 à Mars 2015 : http://wiki.mozfr.org/FirefoxOS/GroupeCommunication, le site est ici http://firefoxos.mozfr.org

À travers l’exercice de mes contributions, j’ai été amené à faire preuve d’initiative, n’ayant pas de contrat stipulant des taches à effectuer, tout est basé sur le volontariat. Ce qui d’une part m’a appris à me responsabiliser, et dans la gestion d’un groupe de communication à responsabiliser chaque personne tout en considérant les aptitudes et la capacité de volontariat de chacun.

Se projeter dans l’avenir

Mais alors, comment cette expérience me permet-elle de me projeter un plus dans l’avenir et mon projet professionnel ?

La communication est toujours un outil, utile dans l’avancement personnelle et professionnelle, que ce soit pour négocier un prêt à la banque, ou convaincre un employeur d’une idée géniale, ou bien même essayer d’obtenir une augmentation de salaire, après tout. Et je suis sûr que cela me servira en toute circonstance dans mon avenir.

De plus, gérer un travail avec des bénévoles c’est aussi apprendre à travailler en groupe tout en respectant l’autre. Une qualité nécessaire aujourd’hui dans le monde du travail : bien communiquer et savoir convaincre, tout en restant conscient que l’on peut être aussi convaincu par l’autre. Les meilleurs projets sont ceux qui s’inspirent de toutes affinités et savent rebondir face aux différentes thématiques rencontrées.

Travailler avec une communauté, ce n’est pas seulement accomplir des taches et rentrer chez soi, c’est aussi travailler chez soi et vivre avec les gens d’une communauté en amenant ce travail à la maison. On doit ainsi apprendre à faire la part des choses, mais aussi responsabiliser sa démarche. Je n’ai pas peur de dire qu’aujourd’hui j’ai gagné en maturité, bien qu’il me reste tant à apprendre. C’est justement ce désir d’apprentissage et d’échange entre chacun qui m’a séduit étant Remo. Le contexte de travail est bien plus qu’un lieu mais la conception qu’on se fait de la communauté avec ses interactions.

Le mot de la fin

Le numérique prend une place considérable dans notre vie, et aide grandement l’historien à consulter des sources en ligne partout dans le monde – ce monde de l’Internet est un monde neutre capable d’engranger des masses d’information indistinctement de leur contenu. Mais c’est surtout un espace libre d’expression (dans le respect de tout à chacun, j’aime à rajouter). Avec mon travail pour la Fondation Mozilla, j’ai appris à protéger cette neutralité de l’Internet, et ainsi permettre l’émulsion de connaissance et le partage de tous.

L’Histoire m’a appris à regarder l’autre avec un regard détaché de mes propres mœurs – travailler en harmonie. Et l’Internet est pour moi la continuité de cet échange incessant.

L’esprit communautaire m’a beaucoup appris. Bien que le mot communauté en France tende plus souvent à des représentations péjorative dans un imaginaire populaire (moi fut-il un temps), j’ai surtout appris que le sentiment d’appartenir à un groupe plus grand, tempère les sentiments individualistes – peut-être une qualité importante dans un monde du « moi je, moi je » avait une fois affiché le Time Magazine sur sa couverture. Mais bien sûr attention à ne pas se perdre dans la masse et oublier qui l’on est.

J’espère ainsi sur ces quelques mots faire bon usage de mon expérience pour rentrer dans la vie actif et surtout construire le monde de demain grâce à l’innovation. Une innovation que je ne peux concevoir sans l’émoi de la connaissance partagé grâce à l’Internet et le numérique – ce pourquoi je cherche à m’en faire un garde-fou.

Puis après tout le numérique est aussi une réponse apportée par certains politiques comme lieu d’une nouvelle manne économique. C’est pourquoi après des études en histoire qui m’ont permis de développer mon regard critique (dans tous les sens du terme) mais surtout compréhensif sur le monde, j’aimerais continuer mes études en ingénierie informatique.

À moins que l’État ne viennent justement à nous couper l’herbe sous le pied : Loi Renseignement – Des hébergeurs menacent de quitter la France en cas d’adoption de la loi.

Mozilla l10n is going to « ROAR »

Few days after the International Women’s Day, I coudln’t help myself comparing my title with Katy Perry’s clip « Roar » – a woman getting stronger than man in a wild jungle…

Though we are not going to talk about last Katy Perry’s haircut (my taste is binding only on me) but about Mozilla l10n and some new directives we are willing to take.

If you wanna help to translate Mozilla’s tool, this article can help you on how to build your l10n community or just improve it. Of course these are just tips and not strict rules to follow – we are still looking forward to improve this process.

Lire la suite

Apprenti designer du dimanche

Bon ça fait un moment que je n’ai pas posté pour mon blog, mais je faisais face à un vrai dilemme. La charte graphique à adopter! Depuis la création de l’équipe de communication Firefox OS j’ai quelque peu mis mes talents d’apprenti graphiste à l’épreuve. N’utilisant que Photofiltre Studio principalement et Gimp de temps à autre, je suis assez loin d’être un expert mais je me suis pris rapidement au jeu.

Du coup me voilà improvisé apprenti designer du dimanche ! J’ai donc décidé de partager mon humble expérience avec vous et mes quelques astuces de « tenderfoot« . Cet article sera aussi l’occasion de vous exposer mon portefolio.

Firefox OS

Ainsi pour l’organisation des réseaux sociaux, il a fallu instaurer une nouvelle charte graphique pour Facebook, Twitter et Google. De quoi donner un peu plus de couleur à nos pages. Comme vous verrez je suis devenu un fan inconditionnel du « blueprint », ce fond de papier bleu avec quadrillage, notamment puisque Mozilla l’utilise pour certains de ses sites. Bien sûr ici je l’ai créé de toute pièce avec un quadrillage plus fin, estompé et une couleur plus vive et lumineuse : un simple dégradé progressive permet de faire l’affaire ;). Il permet aussi de porter le regard vers les éléments principales de votre image.

Tout en gardant une identité graphique proche de celle de Mozilla, par chance des « guidelines » et ressources sont facilement accessibles. Hey! c’est ça l’Open Source.

Annonce de la sortie du nouveau site firefoxos.mozfr.org – Le fox est lâché

Lire la suite

Priv8 : Firefox privé de cookies au goûter ?

Quésako – c’est quoi ce titre ?

Mangez des pommes c’est meilleur pour la santé…

Veuillez m’excuser pour ce titre des plus douteux en humour, on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a. Priv8 est un module, pas si nouveau que ça, pour votre navigateur Firefox et qui vous donne accès à une sandbox pour gérer vos onglets avec plus de sécurité.

Bon oui, j’imagine que tout le monde ne sait pas ce qu’est une sandbox. C’est donc une sorte de fenêtre, boîte à chaussure magique ou plutôt un nouvel environnement de test capable d’exécuter des logiciels ou sites web avec moins de risque pour l’environnement extérieur (ici Firefox).

Exceptés quelques petits problèmes d’affichage : manque de majuscule sur la première fenêtre, tout fonctionne très bien et l’affichage est simple et intuitif. Le tout s’identifie presque à un système de marque-pages sous un verrou.

Mais alors que vaut cette sandbox ? Dans un récent article de Korben : « C’est quoi tous ces gros mots me direz vous ? Et bien Priv8 permet selon vos désirs, d’isoler les onglets de votre choix afin que les sites qui s’y chargent, ne partagent aucun cookie ou aucun fichier stocké ou donnée avec les autres onglets, sauf ceux appartenant à la même sandbox. »

Un peu contrairement à ce que mon titre laisse entendre, Priv8 n’est pas tellement Lire la suite

Je suis Charlie… et je suis moi!

NB: Cela fait déjà trois fois que je réécris cet article, je crains que le cœur ne soit pas au débat cette semaine. Je suis passé par deux approches différentes mais tout compte fait je serai concis et solidaire de ce mouvement.

Je suis Charlie… Je suis Moi!

Touche pas à ma liberté d’expression !

Depuis quelques semaines une certaine envie d’écrire se fait ressentir. J’avais commencé à mettre en place ce blog avec une introduction et quelques idées d’articles mais par manque de temps et peut-être de détermination, ces derniers restaient en suspens.

Aujourd’hui c’est l’indignation qui me touche, mêlée à un sentiment de tristesse et malheureusement peut-être de colère. Mais après tout, aujourd’hui Je suis Charlie. Les récents événements de l’attaque terroriste contre le journal Charlie Hebdo, et la volonté d’un groupuscule à mettre un terme à la liberté d’expression, l’un des fondements même de la démocratie, me poussent à écrire. Comme l’ont parfaitement fait remarquées Lire la suite